Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
INFORMATIONS NATIONALESACTUALITÉECONOMIEENTREPRISESECHANGES MÉDITERRANÉENS

///   Libye : Forte augmentation des revenus du pétrole et danger sur l’impression de monnaie contrefaite

par Denys Bédarride le
Les revenus de la compagnie pétrolière nationale (National Oil Corporation – NOC) auraient progressé de +21% en octobre 2019 par rapport au mois précédent, à 2,2 Mds USD. Le Conseil présidentiel a demandé au gouverneur de la Banque centrale de Libye (BCL) de prendre des mesures contre l'impression et la diffusion de la « monnaie contrefaite ».

 

La National Oil Corporation (NOC) a annoncé une augmentation de ses revenus en octobre 2019 de +21% en glissement mensuel à 2,2 Mds USD. Ces revenus incluent les ventes de pétrole brut, de fluides d'hydrocarbures, de dérivés du pétrole et de produits pétrochimiques, ainsi que les taxes et redevances provenant de contrats de concession.

A noter toutefois que le montant des revenus du mois d’octobre comprenait également les recettes liées aux ventes de pétrole dont l’exportation était prévue en septembre 2019 mais avait été retardée.

L'Ukraine a importé du pétrole brut libyen pour la première fois de son histoire.

Le pétrole brut libyen a trouvé un nouveau débouché en Ukraine. Jusqu’alors, l'Ukraine privilégiait notamment sur le pétrole brut azéri mais les primes Azéri ont atteint ces dernières semaines leur plus haut niveau en huit ans. Cela a incité l’Ukraine à chercher des substituts moins onéreux. Le pays a ainsi importé du pétrole brut libyen pour la 1ère fois de son histoire.

Le Conseil présidentiel a demandé au gouverneur de la Banque centrale de Libye (BCL) de prendre des mesures contre l'impression et la diffusion de la « monnaie contrefaite ».

Le Conseil présidentiel a demandé au gouverneur de la Banque centrale de Libye (BCL) de prendre des mesures contre l'impression et la diffusion de la « monnaie contrefaite », faisant référence aux billets de banque libyens imprimés en Russie par la BCL parallèle d’Al-Bayda dans l'est de la Libye.


Il a affirmé que l'impression de billets de banque en dinars libyens en dehors du cadre légal pouvait être assimilée à un délit de contrefaçon. Aussi, les banques commerciales se verront signifier de ne pas traiter les billets imprimés en Russie et des actions seront engagées en justice afin d’assurer la stabilité de la monnaie nationale. La Banque centrale libyenne a refusé d’obtempérer.


Il convient de rappeler que le Chef du Gouvernement d’Union Nationale (GUN), El-Sarraj, avait donné son autorisation en 2016 pour l’utilisation de nouveaux billets de banque en provenance de Russie.


Source : Service Économique Régional Tunisie-Libye // Economic Service Tunisia-Libya
Ambassade de France en Tunisie // French Embassy in Tunisia

A lire aussi

0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.