Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
INFORMATIONS NATIONALESACTUALITÉECONOMIE

///   Iran : Quelle est la situation budgétaire et commerciale du pays ?

par Denys Bédarride le
D’après l’Administration des Douanes, la valeur des échanges de biens hors pétrole brut (comprenant par contre les condensats de gaz et produits de la pétrochimie) aurait été ramenée de 87,8 Mds$ à la fin de l’année 2018/2019 à 85,1 Mds$ dont plus de 68% avec les pays d’Asie à la fin de l’année 2019/2020, soit une baisse dans des proportions voisines de 3%.

L’Iran enregistrait un déficit commercial de biens hors pétrole brut de 2,3 Mds$, contre un excédent de 1,5 Md$ l’année dernière sur la même période. Les exportations hors pétrole-brut auraient été ramenées de 44,67 Mds$ à 41,37 Mds$, soit une baisse de 7,3% en glissement annuel, tandis que les importations aurait légèrement progressé (+1,4%), passant de 43,1 Mds$ à 43,7 Mds$. 

 

Sur ladite période, la Chine resterait le premier partenaire commercial de l’Iran (premier client et premier fournisseur) avec un total de 20,7 Mds$ d’échanges bilatéraux, dont 11,2 Mds$ d’exportations de biens chinois vers l’Iran (soit 25,63% du total des importations iraniennes) et 9,5 Mds$ d’importations de biens iraniens (hors pétrole brut) par la Chine (soit 23,01% du total des exportations iraniennes). 

 

Les quatre autres principaux fournisseurs de l’Iran seraient : les Émirats Arabes Unis avec 8,9 Mds$ (soit 20,38% du total des importations iraniennes), la Turquie avec 4,99 Mds$ (11,42%), l’Inde avec 3,67 Mds$ (8,41%), l’Allemagne avec 2,1 Mds$ (4,8%). Les quatre principaux clients de l’Iran seraient : l’Irak avec 8,99 Mds$ (soit 21,73% du total des exportations iraniennes), la Turquie avec 5,04 Mds$ (12,2%), les Emirats Arabes Unis avec 4,5 Mds$ (10,8%) et l’Afghanistan avec 2,36 Mds$ (soit 5,7%).

 

D’après cette fois, l’Administration générale des Douanes de la République populaire de Chine, la valeur des échanges avec l’Iran a été ramenée de 5,67 Mds$ au cours du premier trimestre de l’année 2019/2020 à 3,95 Mds$ au cours du premier trimestre de l’année 2020/2021, soit une baisse de 30,4% en glissement annuel. 

 

La balance commerciale bilatérale sur la période est déficitaire pour l’Iran, à -314,8 M$. La baisse du volume des échanges s’explique par la diminution de 52,7% des importations de biens depuis l’Iran sur la période, alors que les exportations de biens vers l’Iran ont progressé de 15,9%. 

A lire aussi

0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.