Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
INFORMATIONS NATIONALESACTUALITÉECONOMIEPOLITIQUEDÉCIDEURS

///   Moyen-Orient/Afrique du Nord : Ce qu'il ne fallait pas rater de l'actualité économique de cette semaine

par Denys Bédarride le
Découvrez le condensé de l'actualité économique de la région MENA cette semaine réalisé avec l'appui du Service Economique Régional de Beyrouth avec le concours des Services Economiques de la région (Amman, Bagdad, Erbil, Jérusalem, Le Caire, Téhéran et Tel Aviv).

economie

L’actualité économique de l’Egypte

Le FMI a approuvé la demande d'accès exceptionnel de l'Égypte à l'Instrument de financement rapide pour un montant correspondant à 100% de sa quote-part, soit un peu moins de 2,8 Mds$. 

 

L’Institut de Finance Internationale (IIF) a révisé ses prévisions macroéconomiques. La croissance économique serait ramenée de 5,5% en 2018/2019 à 1,6% en 2019/2020. Le déficit courant passerait de 3,5% du PIB à 4,1% dans le même temps et le déficit public de 8% à 8,5%

 

L’Institut de Finance Internationale (IIF) a révisé ses prévisions macroéconomiques. Fin juin 2020, la dette publique du pays attendrait ainsi 92% du PIB, et le montant des avoirs extérieurs détenus par la Banque Centrale s’établirait à 33,2 Mds$.

 

D’après le rapport régional de la Banque Européenne de Reconstruction et de Développement, le taux de croissance du PIB serait ramené de 5,6% en 2018/2019 à 2,5% cette année, puis 3% en 2020/2021. Le taux de croissance s’établirait à 0,5% en 2020 et 5,2% en 2021.

 

Moody's a maintenu à l'identique la note souveraine de l’Égypte (B2). Elle reste assortie d’une perspective « stable ».

 

Calculée en glissement annuel, l'inflation urbaine s'établissait à 5,9% à la fin du mois d’avril contre 5,1% fin mars. Calculée en moyenne sur les dix premiers mois de l’année fiscale, elle a été ramenée de 14,3% en 2018/2019 à 5,8% en 2019/2020.

 

Les certificats de dépôts en EGP rémunérés à 15% émis par National Bank of Egypt et Banque Misr depuis le 23 mars dernier ont attiré plus de 121 Mds d’EGP (soit 7,7 Mds$). 

 

D’après le Ministère du Pétrole, les dépenses de subventions aux carburants ont été ramenées de 60 Mds d’EGP au cours des neuf premiers mois de l’année fiscale 2018/2019 à 21 Mds d’EGP au cours de la même période en 2019/2020, soit une baisse de 65%. 

 

Les mesures de restriction prises pour contenir la propagation de l’épidémie de Covid19 ont été reconduites jusqu’à la fin du Ramadan soit le 26 mai.

 

La Banque Centrale a émis des obligations T-Bonds à 3 et 7 ans libellées en livres égyptiennes, pour un montant total de 7 Mds d’EGP. Si dans le cas de l’émission à 3 ans, l’offre a été supérieure à la demande, celles à 7 ans n’ont pas atteint la moitié du montant demandé

 

Les dernières adjudications de Bons du Trésor (T-Bills) ont de nouveau connu des résultats mitigés cette semaine : celles à 9 mois et à 1 an ont été couvertes à 100% tandis que celles à 3 mois et 6 mois n’ont été couvertes qu’autour de 50%.

 tel aviv 

L’actualité économique d’Israël

 

Le déficit de la balance commerciale de biens est passé de 7 033 Mds$ au cours des 4 premiers mois de 2019 à 7 105 Mds$ au cours des 4 premiers mois 2020. Le montant des exportations a été ramené dans le même temps de 18,8 Mds$ à 15,9 Mds$, soit une baisse de 15,5%.

 

Le montant des avoirs extérieurs de la Banque d’Israël est passé de 118,7 Mds$ à la fin du mois d’avril 2019 (32% du PIB) à 133,5 Mds$ (33,8% du PIB) à la fin du mois d’avril 2020, soit un plus haut historique.

 

L’indice de confiance des consommateurs, compilé par la banque Hapoalim et Kantar s’est établi à 115,6 pts en avril, soit son niveau le plus faible depuis mai 2009.

 

Fin avril, le taux de chômage s’élevait à 27,6% contre 3,9% fin février selon la définition de l’Israel Employment Service qui prend en compte les personnes en congés sans solde.

 

Le bénéfice net enregistré par la Banque Poali Marke a été ramené de 821 M de NIS (232 M$) au premier trimestre 2019 à 192 M de NIS (54 M$) en premier trimestre 2020, soit une baisse de 76,6%.

 

La compagnie aérienne ElAl a obtenu la garantie de l’Etat, à hauteur de 80%, pour un prêt de 400 M de NIS soit 105 M€ en contrepartie de la suppression de 2 000 emplois soit 33% du total des employés et la mise en suspens, pendant 5 ans des billets Gratis passenger. 

 

Le Ministre de la Santé a étendu l’interdiction d’entrée dans le pays aux personnes ne possédant pas de passeports israéliens, jusqu’au 30 mai au moins.

 

L'indice TA-35 qui regroupe les 35 capitalisations les plus importantes de la Bourse de Tel Aviv a perdu 2,03 de sa valeur cette semaine. L'indice enregistre une expansion de 1,44% depuis début mai après s'être contracté de 15,98% depuis le 1er janvier. 

 beyrouth

L’actualité économique du Liban

 

D’après le Programme Alimentaire Mondial (PAM), le prix moyen du « panier alimentaire » a augmenté de 40,1% entre septembre 2019 et mars 2020. L’inflation était de 6,4% entre février et mars.

 

Le prix moyen du «panier alimentaire» a augmenté de 40,1% entre septembre 2019 et mars 2020. Le calcul porte sur un panier alimentaire composé de 6 kg de riz, 3,9 kg de boulgour, 1,5 kg de pâtes, 1,5 kg de haricots blancs, 1,5 kg de sucre et 1,2 kg de viande en conserve.

 

Le Purchasing Managers’ Index PMI a atteint 30,9 au mois d’avril 2020 (après 35 au mois de mars), son niveau le plus bas depuis la création de l’indice. Le PMI a été ramené de 46,6 au cours des quatre premiers mois de 2019 à 38,9 au cours des quatre premiers mois de 2020

 

D’après les chiffres publiés par la Banque du Liban, le déficit enregistré par la balance des paiements a été ramené de 2,15 Mds$ au cours du premier trimestre 2019 à 1,09 Md$ au cours du premeir trimestre 2020.

 

Le déficit de la balance commerciale a été ramené de 2,23 Mds$ au cours des 2 premiers mois de 2019 à 1,43 Md$ au cours des 2 premiers mois de 2020, soit une baisse voisine de 36% sur un an. 

 

Le déficit de la balance commerciale a été ramené à 1,43 Md$ au cours des 2 premiers mois de 2020 soit une baisse de 36% sur un an. Les importations ont été ramenées de 2,768 Mds$ à 2,105 Mds$ sur la période (-24%) et les exportations sont passées de 536 M$ à 676 M$ (+26%)

 

D’après l’Association des Banques Libanaises, le nombre des chèques compensés (cleared checks) a été ramené de 2,65 M au cours du premier trimestre 2019 à 1,85 M au cours du premier trimestre 2020. Quant à leur valeur, elle a progressé de 8,5% pour s’établir à 16,08 Mds$

 

D’après l’enquête conduite par Ernst & Young, le coefficient d’occupation des hôtels 4 et 5 « étoiles» à Beyrouth a été ramené de 70% au cours du premier trimestre 2019 à 22% au cours du premier trimestre de 2020. Le taux d’occupation est tombé à 10%.

 

Le coefficient d’occupation des hôtels 4 et 5 étoiles à Beyrouth a été ramené de 70% au cours du premier trimestre 2019 à 22% au cours du premier trimestre de 2020. Le taux d’occupation est tombé à 10%, le plus faible du Proche-Orient sur 2020 loin derrière le Caire (62%)

 gaza

L’actualité économique de la Palestine

 

Israel va avancer 800 M de NIS soit 210 M€ à l'Autorité palestinienne pour compenser la baisse de la collecte des droits et taxes sur les importations palestiniennes suite au Covid19. Le ministère des Finances palestinien aurait demandé ce prêt le mois dernier.

 

L’Extended PMA Business Cycle Index (indice mensuel de la Palestine Monetary Authority mesurant les performances de 7 secteurs d’activité économique est passé de -14,1 en avril 2019 (-7,4 en Cisjordanie et -29,9 à Gaza) à -71,9 en avril 2020 (-78,2 en Cisjordanie)

 

L’indice de la production industrielle a baissé de 0,29% entre le premier trimestre de 2019 et le premier trimestre de 2020. Cette baisse est tirée par le déclin du poste « industrie manufacturière » qui constitue 82,98% de l’ensemble des activités de l’industrie.

 

L’Indice des prix à la consommation a diminué de 0,63% en avril par rapport à avril 2019. L’évolution de l’IPC palestinien pour avril 2020 est la conséquence de la baisse des prix du pétrole -17,58 %, du diesel -8,21% et des légumes secs -10,4% par rapport à mars 2020

 

L’actualité économique de la Syrie

 

Le nombre des réfugiés syriens enregistré par le HCR a été ramené de 5 629 438 à la fin avril 2018 à 5 619 340 à la fin avril 2020, soit une légère baisse de 0,2% sur un an.

 

La Turquie qui enregistre 3 643 760 réfugiés sur son territoire, soit 64,8% du total, reste le pays d’accueil le plus important devant le Liban (910 256), la Jordanie (656 733), l’Irak (247 440) et l’Egypte (130 074).

 

L’actualité économique de l’Irak

 

Le nouveau Premier Ministre Malkhdimi a décidé d’occuper le poste de Ministre des Affaires étrangères par intérim et de désigner Nasser Hassan Ministre du Transport, ministre des Déplacés et des Immigrés, Ali Abdel Amir Allawi, Ministre des Finances, Ministre du Pétrole

 

Ali A. Allawi, Ministre des Finances depuis le 7 mai, est doté d’un solide parcours économique et a déjà exercé les fonctions de ministre à plusieurs reprises : Ministre du Commerce et Ministre de la Défense du Conseil de Gouvernement irakien puis Ministre des Finances.

 

D’après l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), le nombre de déplacés «internally displaced persons» a été ramené de 1 665 108 à la fin avril 2019 à 1 389 540 à la fin avril 2020, soit une diminution de 17%. Le nombre de «returnees» est de 4 705 182, +10%

 

L’actualité économique de l’Iran

 

Dans une note publiée sur le site de la Banque centrale, le gouverneur Abdolnasser Hemmati s'est expliqué sur la dépréciation récente de la monnaie iranienne, la parité $ – IRR ayant atteint son plus haut niveau depuis le 29 septembre 2018, à 1$ = 170 000 d’IRR.

 

La dépréciation récente de la monnaie proviendrait principalement de la fermeture des frontières de la plupart des pays voisins suite à la crise du Covid19, les exportations non-pétrolières étant la principale source récurrente de devises de la République islamique.

 

Dans une circulaire adressée aux banques et aux institutions de crédit, la Banque Centrale a demandé le relèvement du plafond de retrait journalier en espèces de 2 M d’IRR (11,8$ au taux du marché libre le 14 mai) à 5 M d’IRR (29,4$).

 

D’après les services de la Chambre de Commerce, d’Industrie, des Mines et d’Agriculture d’Iran (ICCIMA), l’indice général du PMI aurait été ramené de 36,38 à la fin avril 2019 à 28,68 à la fin avril 2020, soit une dégradation de 7,7 points en glissement annuel.

 

D’après la Ports and Maritime Organization (PMO), mesuré en volume, le débit portuaire dans les 21 principaux ports du pays est passé de 11,91 MT à la fin avril 2019 à 9,28 MT à la fin avril 2020, soit une baisse dans des proportions voisines de 22,09% en glissement annuel

 

Le débit de biens non-pétroliers, qui représente les 2/3 du débit portuaire connaît la plus forte baisse, de -27,6% à 6,09 MT, contre -8,9% à 3,18 MT pour les produits pétroliers. La ventilation des opérations fait apparaître une baisse de 40,2% des exportations portuaires

 

La situation pour le fret routier depuis et vers l’Iran serait la suivante: en sus des frontières de l’Azerbaïdjan, Arménie, Kurdistan irakien et Afghanistan, les frontières de l’Irak, du Pakistan et de la Turquie dans la limite de 60 camions par jour seraient à réouvertes

 

Les exportations de biens vers l’Irak transitant par le Kurdistan irakien auraient représenté 3,6 Mds$ soit 42% des exportations totales de biens vers ce pays. En volume elles représenteraient 8,1 MT des exportations totales de biens soit 31% des exportations vers l’Irak.

 

La société américaine Iron Mountain spécialisée dans l’archivage et le stockage de données numériques (4,3 Mds $ de CA en 2019) a divulgué dans son rapport au New York Stock Exchange, l’existence de relations commerciales entre l’une de ses filiales et 2 entités iraniennes

 

D’après le ministre du Pétrole de la République arabe syrienne, le parlement a attribué le champ pétrolier «Block 12» du district d’Abu Kamal (gouvernorat de Deir ez-Zor) à l’Iran dans le cadre d’un accord d’exploration et de production signé au début de l’année 2020.

 

Le parlement a attribué le champ pétrolier «Block 12» du district d’Abu Kamal à l’Iran dans le cadre d’un accord d’exploration et de production signé début 2020. Il prévoit que l’ensemble des revenus issus de la production de pétrole brut de ce champ reviennent à l’Iran.

 

La Compagnie nationale pour la Distribution des Produits pétroliers a organisé 16 nouvelles sessions de vente d’essence via l’IRENEX. 346 000 tonnes onshore et 3 540 000 barils offshore auraient été proposés à un prix moyen respectif de 292,05$ la tonne et 15,36$ le baril.

 

Selon le ministère de l’Industrie, la production d’acier serait passée de 23 741 700 tonnes à la fin 2018/2019 à 25 230 400 tonnes à la fin 2019/2020, soit une progression de 6,2%. La production de ciment serait passée de 55 179 900 tonnes à 61 369 400 tonnes soit +11,2%.

 

 

Source : Le Service Economique Régional de Beyrouth Ambassade de France au Liban avec le concours des Services Economiques de la région (Amman, Bagdad, Erbil, Jérusalem, Le Caire, Téhéran et Tel Aviv).

 

 

0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.