Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
INFORMATIONS NATIONALESACTUALITÉECONOMIE

///   Bonne nouvelle pour la Libye avec la reprise enfin de la production du champ pétrolier d’Al-Charara

par Denys Bédarride le
Le champ pétrolier d'Al-Charara dans le sud de la Libye a repris son activité, après une interruption forcée de près de cinq mois, qui a eu un impact financier négatif.

petrole

La compagnie pétrolière nationale (National Oil Corporation ou "NOC") a annoncé, ce 7 juin, la reprise de la production dans le champ d’Al-Charara, après de longues négociations menées par la "NOC" pour rouvrir la vanne d’al-Hamada, qui a été fermée illégalement en janvier dernier.

Le 17 janvier, des fidèles de Khalifa Haftar ont fermé le port de Zouitina (Est), affirmant que les revenus de la vente de pétrole profitaient au gouvernement libyen, internationalement reconnu.

La "NOC" a ajouté, dans un communiqué publié sur sa page officielle sur Facebook, que l'arrêt de la production avait causé suffisamment de dégâts à l'économie libyenne.

"Nous espérons que la reprise de la production à Al-Charara sera un premier pas pour relancer le secteur pétrolier et gazier et éviter un effondrement économique dans ces temps difficiles en Libye", a déclaré Mustafa Sanallah, président de la National Oil Corporation.

Le communiqué de la "NOC" a souligné que La première phase de production débutera avec 30 000 barils par jour, et que la production devrait revenir à une pleine capacité dans les 90 jours, à cause des dommages résultant de la très longue fermeture.

Et d’ajouter : "Le blocage illégal durant plus de 142 jours a engendré pour le Trésor public des pertes estimées à environ 5,2 milliards de dollars"

Le champ Al-Charara est le plus grand champ pétrolier de Libye, avec une capacité de production de plus de 300 000 barils par jour, ce qui représente environ un tiers de la production libyenne de brut.

Source Agence Anadolu

A lire aussi

0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.