Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
INFORMATIONS NATIONALESACTUALITÉECONOMIEDÉCIDEURS

///   Moyen-Orient/Afrique du Nord : Ce qu'il ne fallait pas rater de l'actualité économique de cette semaine

par Denys Bédarride le
Découvrez le condensé de l'actualité économique de la région MENA cette semaine réalisé avec l'appui du Service Economique Régional de Beyrouth avec le concours des Services Economiques de la région (Amman, Bagdad, Erbil, Jérusalem, Le Caire, Téhéran et Tel Aviv).

 eco  

L’actualité économique de l’Egypte

 

Le déficit public est passé de 271 Mds d’EGP soit 5,4% du PIB au cours des neuf premiers mois de 2018/2019 à 331 Mds d’EGP soit 5,5% du PIB au cours des neuf premiers mois de 2019/2020. Quant à l’excédent primaire, il s’est maintenu à 0,7% du PIB dans le même temps.

 

Selon la Banque Centrale, la livre égyptienne s’est dépréciée de 2% vis-à-vis du dollar entre le 31 mai et le 4 juin. Alors que le cours de la devise s’était stabilisé à 15,70 EGP/USD entre la mi-mars et la mi-mai, elle s’échangeait à 16,15 EGP/$le 4 juin. 

 

Selon la Banque Centrale, la livre égyptienne s’est dépréciée de 2% vis-à-vis du dollar entre le 31 mai et le 4 juin. Depuis le début de l’année 2020, la livre égyptienne enregistre ainsi une dépréciation de 1% par rapport au dollar.

 

Après être tombé à son plus bas niveau historique en avril (29,7), l’indice PMI (Purchasing Manager Index) s’est établi à 40,7 en mai. Calculé en moyenne, il est ramené de 49,1 au cours des cinq premiers mois de 2019 à 41,5 au cours des cinq premiers mois de 2020. 

 

L’indice EGX30 qui regroupe les 30 capitalisations les plus importantes de la Bourse du Caire, a clôturé ce 4 juin à 10 621 points en hausse de 5%. L’indice a perdu 3% en mai et 24% depuis le début de 2020. L’EGX100 a gagné 7,4% cette semaine et perdu 5,3% en mai. 

 

D’après l’Autorité du Canal de Suez, 94,8 M de tonnes de marchandises ont transité par le canal en mai 2020, soit une baisse de 9,6% tandis que le nombre de navires est resté stable (1601). Le tonnage est passé de 482,7Mt en 2019 à 503,4Mt en 2020 soit +4,3%. 

 

La dernière émission de Bons du Trésor opérée le 2 juin a permis au Ministère des Finances de lever 25,4 Mds d’EGP, soit 62% du montant mis en adjudication. L’offre du marché a été inférieure à la demande (0,9 fois), exceptée pour la tranche à très court terme (1,4 fois)

 

L'Egypte a levé 7,4 Mds d’EGP à 3 mois à un taux moyen de 12,362% ; 8,1 Mds d’EGP à 6 mois à un taux de 12,502% (contre 12,529%) ; 3,7 Mds$ à 9 mois à un taux de 12,503% (contre 12,436%) et 6,2 Mds d’EGP à un an à un taux de 12,474% (contre 12,479%).

tel aviv 

L’actualité économique de l’Israël

 

D’après le Bureau Central des Statistiques, le nombre de touristes a été ramené de 2,03 M au cours des cinq premiers mois de 2019 à 788 600 au cours des cinq premiers mois de 2020, soit une diminution de 61%.

 

Calculé en données brutes, le montant des exportations de services a été ramené de 13,4 Mds$ au cours des trois premiers mois de 2019 à 12,8 Mds$ au cours des trois premiers mois de 2020, soit une baisse de 4,4%.

 

L’indice de confiance des consommateurs - compilé par la banque Poali Market et Kantar s’est établi à 127,7 pts en mai, après 115,6 pts en avril et 124,3 pts en mars. 

 

D’après le Bureau Central des Statistiques, le salaire mensuel moyen des employés israéliens s’établissait à 10 948 NIS soit environ 3 150$ à la fin du mois de mars 2020, en baisse de 1,5% sur un an.

 

Calculée en données brutes, la croissance de l'indice mesurant la production manufacturière s'est établie à 2,9% entre les trois premiers mois de l'année 2019 et les trois premiers mois de l'année 2020. 

 

Selon le Bureau Central des Statistiques, l'indice mesurant l’évolution des achats alimentaires dans les chaines de distribution a diminué de 3,6% au mois d'avril. En mars, l'indice s'était accru de 41,6%. 

 

La part des énergies renouvelables dans le mix énergétique israélien devrait passer de 5% à 30% en 2030. Le montant de ce plan sera de 80M de NIS (21 M€) dont la moitié consacrée à la construction d'installations de production et la moitié aux infrastructures de stockage

 

En 2030, 90% de l'énergie renouvelable israélienne consommée devrait être d'origine photovoltaïque et les 10% restants proviendront d'autres sources (éolienne, hydraulique, biomasse).

 

L'indice TA-35 qui regroupe les 35 capitalisations les plus importantes de la Bourse de #TelAviv, a gagné 0,32% de sa valeur cette semaine. L’indice s'est contracté de 14,88% depuis le 1er janvier.

 

L’actualité économique de la Jordanie :

 

Les Autorités ont annoncé que l’aéroport d’Amman ne rouvrira pas avant juillet, au mieux.

 

Fitch vient de baisser la notation de « stable » à « négatif » de trois banques jordaniennes. Il s’agit de Arab Bank Group, Jordan Islamic Bank et Bank of Jordan.

  

amman

L’actualité économique du Liban

 

D’après la Banque du Liban, le montant de ses avoirs bruts en devises a été ramené de 34,44 Mds$ le 30 avril à 33,52 Mds$ le 31 mai 2020. A titre de comparaison, ce montant s’établissait à 37,27 Mds le 31 décembre 2019, soit une baisse de près de 3,8 Mds$ en 5 mois.

 

 

D’après le Ministère des Finances, le déficit public est passé de 991,7 Mds de LBP (658 M$ au taux officiel de 1507 LBP/1$) au cours des deux premiers mois de 2019 à 1744 Mds de LBP (1,16 Md$ au taux officiel) au cours des deux premiers mois de 2020, soit +75,9% en un an

 

Le Gouvernement a décidé de prolonger du 8 juin au 5 juillet la mobilisation générale qui est en place depuis le 15 mars. Dans ce contexte, la rouverture de l’aéroport de Beyrouth initialement prévue le 21 juin a été repoussée à une date ultérieure. 

 

 

Selon le Programme Alimentaire Mondial (PAM), le prix du « panier d’aliments de survie minimum » a augmenté de 56,1% entre le mois de septembre 2019, à la veille du début du mouvement de contestation et le mois d’avril 2020. 

 

L’inflation s’établissait à 17,1% à la fin du mois d’avril 2020. Les plus fortes augmentations concernent l’alimentaire et les boissons (+30%), les biens de consommation durable (21,4%), les transports et communications (+20,9%). L’inflation s’établissait à 13% en mars.

 

Le Purchasing Managers’ Index (PMI) est passé de 30,9 au mois d’avril 2020 à 37,2 au mois de mai 2020. Il a été ramené de 46,5 au cours des cinq premiers mois de l’année 2019 à 38,7 au cours des cinq premiers mois de l’année 2020.

 

L’actualité économique de la Palestine

 

Selon le Bureau central des statistiques (PCBS), le taux de chômage a atteint 25% : 14% en Cisjordanie et 46% à Gaza au cours du premier trimestre 2020 en Palestine, en baisse de 2% par rapport au premier trimestre 2019 : 27% ; 16% en Cisjordanie et 46% à Gaza.

 

L’indice de production industrielle a baissé de -9,79% entre les quatre premiers mois de 2019 et les quatre premiers mois de 2020. Ce résultat est tiré par le déclin de l’activité des carrières (-23,34%) et le secteur industrie manufacturière (-13,16%). 

 

Conséquence du confinement strict depuis le mois de mars, l’indice de production industrielle a chuté de 45% en avril par rapport à février 2020, tiré vers le bas par la forte baisse de la production manufacturière (-50%) sur la période qui représente 83% de l’indice

 

L’indice global des prix à la production (IPP) a atteint 95,35 en avril 2020, une baisse de 5,25% par rapport à avril 2019.

 

Le président Abbas a décrété le 3 juin une prolongation de l’état d’urgence sanitaire pour trente jours, soit jusqu’au 4 juillet. 

 

Dans le contexte des menaces d’annexion d’une partie de la Cisjordanie par Israel, l’Autorité Palestinienne (AP) aurait refusé le 3 juin le versement par Israël des recettes des taxes perçues en son nom pour le compte du mois de mai soit 700 millions de shekels. 

gaza 

 

L’actualité économique de l’Irak

 

Les exportations de pétrole brut ont été ramenées de 3,537 Mb/j au cours des cinq premiers mois de 2019 à 3,348 Mb/j en 2020. Leur montant a été ramené de 33,6 Mds$ à 17,7 Mds$ dans le même temps. Le prix du baril exporté s’est établi à 35$ contre 63,0$ un an plus tôt.

 

Au mois de mai, les exportations de pétrole brut totales (GRK inclus) auraient atteint 3,580 Mb/j, soit un niveau en phase avec les quotas imposés par l’OPEP+ à l’Irak pour les mois de mai et juin (3,592 Mb/j).

 

L’actualité économique de l’Iran

 

Selon le Ministère indien des Finances, le montant des importations totales en provenance d’Iran aurait été ramené de plus de 2 Mds$ à la fin du premier trimestre de 2019 à moins de 80 M$ à la fin du premier trimestre de 2020, soit une baisse de 95% en glissement annuel.

 

Selon le Ministère indien des Finances, le montant des exportations indiennes vers l’Iran aurait diminué de 38% à 808 M$ entre les 1er trimestres 2019 et 2020. L’Iran affiche un solde commercial négatif avec l’Inde de -728 M$.

 

D’après l’Institut turc des Statistiques, le montant total des échanges avec l’Iran aurait été ramené de 1,259 Md$ à la fin des quatre premiers mois de 2019 à 719,53 M$ à la fin des quatre premiers mois de 2020, soit une baisse dans des proportions voisines de 75%. 

 

Les exportations d’Iran vers la Turquie aurait diminué de 86,05% pour s‘établir à 289,1 M$ et 45,72% et les importations iraniennes en provenance de Turquie ont elles aussi diminué pour s’établir à 430,43 M$. La balance commerciale est déficitaire de -141,33 M$ pour l’Iran

 

Le volume total de production de produits pétrochimiques serait passé de 30 M T à la fin de 2018/2019 à 31 M T à la fin de 2019/2020, dont 23 M T pour un montant de 9,5 Mds $ exportées et 8 M T (5 Mds $) vendues sur le marché local dont 6 M T via les bourses de l’énergie

 

1Selon l'Association mondiale d'acier, la production iranienne d'acier brut serait passée de 8,139 M de tonnes à la fin des quatre premiers mois de 2019 à 8,49 M de tonnes à la fin des quatre premiers mois de 2020, soit une hausse de 4,3% en glissement annuel.

 

Sur les 4 premiers mois de 2020, la Chine aurait importé 87 000 b/j de pétrole brut iranien, en baisse de 84% par rapport aux 4 premiers mois de 2019. Pour le seul mois d’avril, la Chine aurait importé 126 000 b/j de pétrole brut, le plus haut constaté depuis décembre 2019

 

Sur les 4 premiers mois de 2020, la Chine aurait importé 87 000 b/j de pétrole brut iranien, en baisse de 84%. Dans le même temps, le volume d’importations chinoises de brut en provenance de Malaisie se serait établi à 386 000 b/j contre 9 000 b/j en avril 2019.

 

La Compagnie nationale pour la Distribution des Produits pétroliers NIOPDC a organisé 13 nouvelles sessions de vente d’essence via l’IRENEX. 305 000 tonnes onshore ainsi que 3 708 000 barils offshore ont été proposés à un prix respectif de 318,5$ la tonne et 29,10$ le baril

 

L’Iran a envoyé au Venezuela dont les industries pétrolières et de raffinage sont en proie à de grandes difficultés sous le poids des sanctions américaines, 5 pétroliers chargés de 812 100 barils d’essence et de 724 000 barils d’alkylate pour une valeur totale estimée à 45,5 M$

 

La #CoreeduSud a exporté pour 500 000$ de biens médicaux financés par les revenus des exportations de produits pétroliers iraniens sous waiver. Selon le Ministère des affaires étrangers de la République islamique, la totalité des fonds iraniens en Corée du Sud est de 7 Mds$

 

D'après le Centre nationale des Statistiques, l'indice des prix à la consommation des produits alimentaires et des boissons serait passé de 216,8 à la fin du deuxième mois de 2019/2020 à 242,6 à la fin du deuxième mois de 2020/2021, soit une hausse de 11,9%. 

 

D’après le Centre national des Statistiques, l’indice général annuel des prix à la production serait passé de 347,2 à la fin de l’année 2018/2019 à 474,8 à la fin de l’année 2019/2020, soit une hausse dans des proportions voisines de 36,7% en glissement annuel.

 

 

  

Source : Le Service Economique Régional de Beyrouth Ambassade de France au Liban avec le concours des Services Economiques de la région (Amman, Bagdad, Erbil, Jérusalem, Le Caire, Téhéran et Tel Aviv).

 

 

 

 

0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.